Banniere
 » Accueil » Le bassin versant de la Veyle » Présentation géographique et hydrographique

Présentation géographique et hydrographique

Un territoire d'eau à double identité

Le bassin de la Veyle fait partie du bassin Rhône Méditerranée. Il se situe à cheval sur deux régions agricoles biens connues sur le plan gastronomique, culturel et environnemental : la Dombes et la Bresse.

 

D’un point de vue géologique ; le bassin de la Veyle se situe au sein d’une entité géologique et géomorphologique particulière que l’on peut identifier sous le nom de « fossé bressan ». Il s’agit d’une dépression tectonique datant de l’ère tertiaire, ayant reçu l’apport de matériaux détritiques des reliefs environnants ainsi qu’une sédimentation à dominante lacustre, soient des dépôts de type sables ou limons.
Lors des épisodes glaciaires quaternaires, ce fossé bressan a été fortement remodelé en deux unités géomorphologiques différentes : la plaine de Bresse et la Dombes qui constituent les deux entités principales de l’actuel bassin versant de la Veyle.
 
 
Topographie du Bassin Versant (source IGN, BD Alti, BD Carthage)
 
Cette dualité territoriale entre Bresse en Dombes constitue une caractéristique forte du bassin de la Veyle. Elle s’exprime, nous l’avons vu, aux niveaux géologiques et pédologiques, mais également aux niveaux paysagers, économiques et culturels.
 
Le tableau ci-dessous résume de manières succincte les principales caractéristiques des deux territoires : 
 

Bresse

 
Dombes
Relief plus prononcé, apparition de vallées et lits des cours d’eau plus marqués
Existence d’un maillage bocager discontinu
Présences de nombreux moulins sur le lit des cours d’eau
Sol imperméable
Relief peu prononcé
Espace peu urbanisé
Réseau hydrographique très ramifié, marqué par la présence des étangs
Richesse écologique exceptionnelle

 





Un territoire unique : la Dombes

Ouvrage de vidange d'étang (thou)

Près de la moitié des communes du territoire du bassin versant de la Veyle sont situées en territoire dombiste.

La Dombes, région aux milles étangs, exploités principalement pour la pisciculture extensive et la chasse, est très réputée localement pour son caractère naturel et bucolique préservé, aux portes de Lyon, Bourg-en-Bresse et Mâcon, mais également au niveau national et international en tant que zone humide majeure pour la reproduction et la migration des oiseaux à l’échelle européenne.
La Dombes, immense marécage, s’est vu ainsi transformée par la main de l’homme, qui a creusé, canalisé, endigué etc. pour concentrer les eaux dans les cuvettes naturelles du terrain afin de créer des étangs destinés à la pisciculture.
Les "milles" étangs de la Dombes sont donc artificiels à l’image des autres régions de pisciculture extensive que sont le Forez dans la Loire ou la Brenne dans l’Indre et Loire.
L’utilisation et la gestion de l’eau en Dombes y sont extrêmement complexes avec des droits et usages coutumiers qui perdurent depuis le Moyen-âge, alliés à l'exploitation piscicole des étangs.
 

 

 Carte des étangs de la Dombes (17ème siècle)





Nos actions phares
:: 01/06/2012
Mis à jour le 07/12/2012
Bilan du Contrat de Rivière Veyle 2004-2011
Le contrat de Rivière Veyle a pris fin en 2011, 7 ans après sa signature en janvier 2004. Afin d'évaluer la pertinence des...
Témoignages
:: Bruno BARBET
L’élaboration de notre stratégie d’intervention sur la rivière et les ouvrages hydrauliques est une problémati...
:: Gérard BRANCHY
Je serais attentif à l’équilibre entre les territoires composant le bassin versant de la Veyle, et en particulier la bonne prise...